100 ans
 

<< Revenir sur la page
[précédente]   [d'accueil]



Aucun commentaire



Aucun PDF


 
Dépôt d’une pétition pour reconnaître le droit à la vie et à l’autodétermination des Arméniens du Haut-Karabagh
  
 

Dépôt d’une pétition à la Suisse pour reconnaître 
le droit à la vie et à l’autodétermination des Arméniens du Haut-Karabagh

Lundi 14 décembre 2020, à 11 heures, une délégation composée de trois co-présidents du Groupe parlementaire d’amitié Suisse-Arménie ainsi que de deux représentants de la Communauté Arménienne de Suisse, a remis aux représentants des Services du Parlement une pétition demandant à la Confédération de reconnaitre le droit à la vie et à l’autodétermination des Arméniens du Haut-Karabagh.

Cette pétition en ligne, présentée dans les trois langues nationales et en anglais, lancée par le Comité Suisse-Karabagh et forte de presque 21'000 signatures (voir annexe), demande à l’Assemblée fédérale et au Conseil fédéral de :

* reconnaître le droit à la vie et à l’autodétermination des Arméniens du Haut-Karabagh       comme seule possibilité pour leur garantir la sécurité sur leur terre ancestrale ainsi             qu’une protection internationale.

* sanctionner sur le plan économique et diplomatique l’Azerbaïdjan pour les crimes               commis à l’encontre des Arméniens pendant la guerre déclenchée le 27 septembre               dernier avec l’appui actif de la Turquie.

* déployer une aide humanitaire conséquente en faveur de la population civile du Haut-         Karabagh.

Dans les motivations, les signataires de la pétition soulignent que pendant la guerre, entre 90'000 et 100'000 habitants ont fui le Haut-Karabagh, déclenchant ainsi une catastrophe humanitaire. Les crimes de guerre de l’Azerbaïdjan (utilisation de bombes à sous-munitions et de munitions incendiaires au phosphore, décapitations, exécutions sommaires de prisonniers, recours à des mercenaires djihadistes syriens) ont été largement documentés. L’Azerbaïdjan ayant ainsi perdu tout droit moral sur le Haut-Karabagh et ses habitants, seule l’auto-détermination peut garantir leur sécurité.








 



[Imprimer]   [retour accueil]   [page précédente]

Aucune vidéo