100 ans
 

<< Revenir sur la page
[précédente]   [d'accueil]



Aucun commentaire



Aucun PDF





 
Revue de Presse arménienne du 24 octobre 2014
24-10-2014    Source : Ambassade de France en Arménie - Service de Presse
 

I. Arménie-Allemagne

 

 

 

1. Le Ministre allemand des AE en Arménie/ La presse du jour rend compte de la visite de Frank-Walter Steinmeier à Erevan. Le chef de la diplomatie allemande s’est entretenu avec le Président Sarkissian et le Ministre des AE. Le Président Sarkissian a qualifié l’Allemagne de « partenaire très important » et pays ami pour l’Arménie, se félicitant de ce que depuis l’établissement des relations diplomatiques, les deux pays ont conclu une soixantaine d’accords, ceux-ci constituant une bonne base juridique pour approfondir les relations bilatérales. Le Ministre allemand a indiqué que son pays accordait de l’importance aux relations avec l’Arménie et que c’est ce message qu’il avait transmis aux autorités arméniennes. Le Chef de l’Etat arménien et le Ministre allemand ont passé en revue un large éventail de questions bilatérales, et ont eu un échange sur l’avenir des relations Arménie-UE, le conflit du HK et les questions d’actualité régionale.

 

         Lors d’une conférence de presse conjointe avec Edward Nalbandian, le Ministre allemand a dit respecter le choix de l’Arménie en faveur de l’Union économique eurasiatique, tout en estimant que « l’Arménie ne considère pas cette adhésion comme un obstacle au développement et à l’approfondissement de ses relations avec l’Europe ». « Nous voulons une bonne coopération dans le cadre du Partenariat oriental, y compris avec l’Arménie. Il est essentiel que ces bonnes relations transcendent les crises », a-t-il dit. Le Ministre Nalbandian a, quant à lui, noté que l’Arménie allait continuer à faire des efforts avec ses partenaires européens pour créer une nouvelle base juridique pour les futurs liens avec l’UE. M. Steinmeier a également déclaré qu’il avait « clarifié » auprès de son homologue arménien la position de son pays sur les pourparlers en cours entre les puissances occidentales et l’Iran sur le programme nucléaire de ce dernier. Interrogé sur l’état actuel des relations arméno-turques, Edward Nalbandian a rappelé que l’Arménie avait fait des gestes de réconciliation à l’égard de la Turquie et que la balle se trouvait actuellement dans son camp : « La Turquie n’a pas respecté ses engagements et n’a pas ratifié les protocoles arméno-turcs ». Le Ministre allemand, pour sa part, a indiqué que son pays se souvenait du fait qu’il y a à peu près cent ans, un million et demi d’Arméniens ont été massacrés et qu’il rappelait les faits historiques aux partenaires turcs chaque fois qu’il y avait un échange avec eux. M. Steinmeier a en outre salué le prochain sommet des Présidents d’Arménie et d’Azerbaïdjan à Paris, à l’initiative du Président de la République française, disant espérer qu’il permettra d’enregistrer un progrès dans le processus de négociation.      

 

 

 

II. Conflit du HK

 

 

 

1. Sommet des Présidents d’Arménie et d’Azerbaïdjan à Paris le 27 octobre / L’ensemble des médias reproduit une dépêche de l’AFP, indiquant que les Présidents d'Arménie et d'Azerbaïdjan, Serge Sarkissian et Ilham Aliev, participeront lundi 27 octobre, à l'invitation du Président Hollande, à un sommet sur le conflit du Haut-Karabakh. « Cette réunion à l'Elysée est destinée à faire en sorte que le dialogue reprenne entre les deux parties dans la recherche d'une solution au conflit, alors que les accrochages se sont multipliés ces derniers mois autour de cette région. M. Hollande s'entretiendra séparément avec les Présidents Aliev et Sarkissian, qui pourront ensuite se rencontrer en tête-à-tête », indique la dépêche. 

 

         Edouard Charmazanov, porte-parole du parti Républicain, a indiqué aux journalistes que la percée dans le processus de négociation, en particulier au sommet de Paris, dépendait entièrement de Bakou, qui continue à afficher une position « destructive ». / Arminfo   

 

 

 

III. Politique intérieure

 

 

 

1. Le gouverneur de la région du Vayots Dzor a été nommé Ambassadeur d’Arménie en Pologne/ Les quotidiens font état de la démission du gouverneur de Vayots Dzor, Edgar Ghazarian, âgé d’une trentaine année, membre du parti Républicain, qui a été le même jour nommé, par décret présidentiel, Ambassadeur d’Arménie en Pologne.

 

 

 

IV. Relations extérieures

 

 

 

1. L’Arménie condamne l’attentat au Canada/ Par la voix du porte-parole du MAE, Erevan a condamné l’attentat du 22 octobre à Ottawa. Le porte-parole s’est dit convaincu que de telles actions ne seront pas en mesure d’ébranler la détermination de la communauté internationale à combattre le terrorisme./ Hayastani Hanrapetoutioun    

 

 

 

2. Vol direct entre Erevan et la ville de Simféropol de Crimée/ Selon News.am, la compagnie russe Grozny Avia effectuera des vols directs entre Erevan et Simféropol à partir du 16 novembre.  

 

 

 

V. France-Arménie

 

 

 

1. L’Ambassadeur de France reçu par le Président de la République/ Hayastani Hanrapetoutioun fait état à la « une » de l’entretien du Président Sarkissian avec l’Ambassadeur de France qui achève sa mission diplomatique en Arménie. Au nom des autorités arméniennes et en son propre nom, le Président arménien a remercié l'Ambassadeur pour son action tout au long de son mandat de ??quatre ans et sa contribution personnelle au renforcement des relations franco-arméniennes. Le Chef de l’Etat a souligné que le Gouvernement, mais aussi la société arménienne ont hautement apprécié l’engagement de l’Ambassadeur. Celui-ci a pour sa part exprimé sa reconnaissance pour l’accueil chaleureux qui lui avait été réservé par les autorités du pays, mais aussi par la population. Le Président Sarkissian et l’Ambassadeur de France ont en outre évoqué le prochain sommet de Paris et le processus de règlement du conflit du HK.



[Imprimer]   [retour accueil]   [page précédente]

Aucune vidéo