100 ans
 

<< Revenir sur la page
[précédente]   [d'accueil]



Aucun commentaire



Aucun PDF





 
Revue de Presse arménienne du 23 octobre 2014
23-10-2014    Source : Ambassade de France en Arménie - Service de Presse
 

I. Politique intérieure

 

1. Les leaders de la troïka d’opposition se sont à nouveau rencontrés en amont de la manifestation du 24 octobre/ Levon Ter-Petrossian, Gaguik Tsaroukian et Raffi Hovhannissian se sont réunis de nouveau hier pour discuter de la préparation de la prochaine manifestation anti-gouvernementale le 24 octobre. Gaguik Tsaroukian qui dirige le parti Arménie prospère a  également eu des entretiens séparés avec LTP et Raffi Hovhannissian. Les quotidiens rappellent que lors de la précédente manifestation, le 10 octobre, M. Tsaroukian avait refusé de prononcer un discours, promettant de le faire « la prochaine fois ».

                Le Premier Ministre Hovik Abrahamian a commenté, lors d’un point de presse, les revendications de changement de régime lancées par l’opposition, en disant ne voir aucune raison pour changer le pouvoir. Selon lui, son Gouvernement travaillait très bien et essayait d’exploiter son potentiel à 100 %. Il a promis un travail encore meilleur bientôt. Interrogé sur les ambitions présidentielles de M. Tsaroukian (celui-ci ayant des liens de parenté avec lui), le PM a considéré comme intempestif et incorrect d’évoquer de telles ambitions alors que le Président en exercice avait encore 4 ans de travail avant l’expiration de son second mandat.    

 

II. Conflit du HK

 

1. La responsabilité du manque de progrès dans le règlement du conflit du HK incombe à l’Azerbaïdjan/ C’est ce qu’a déclaré le Ministre des AE aux journalistes. « Nous apprécions hautement l’initiative du Président Hollande d’accueillir un sommet arméno-azerbaïdjanais, qui sera le troisième sommet organisé par les pays médiateurs au cours des trois derniers mois. Cela traduit la fermeté des pays médiateurs à poursuivre les efforts communs en vue d’enregistrer des progrès dans le processus de règlement pacifique du conflit ». Selon le Ministre, les raisons de l’absence de progrès sont claires pour tous : « Ce n’est pas de la faute du HK, ni de l’Arménie et ni des pays médiateurs, mais de l’Azerbaïdjan. Celui-ci, qui avait naguère opté pour la tactique « un pas en avant et deux pas en arrière », semble avoir opté actuellement pour la tactique « aucun pas en avant et plusieurs pas en arrière » ». / Rapporté par l’ensemble de la presse    

                S’agissant du prochain sommet de Paris, Haykakan Jamanak croit être informé que le Président Hollande souhaiterait parvenir à la signature d’une déclaration tripartite conjointe avec les Présidents d’Arménie et d’Azerbaïdjan. Selon les informations du quotidien, le Président Sarkissian aurait donné son accord, mais pas encore Ilham Aliev.

 

III. Arménie-UE

 

1. Les relations entre l’Arménie et l’UE n’ont pas régressé/ C’est l’avis du  Ministre des AE, Edward Nalbandian, interrogé à l’AN par les élus sur l’état actuel des relations entre l’Arménie et l’UE. Selon le Ministre, l’UE demeure un partenaire important pour l’Arménie. Edward Nalbandian a une nouvelle fois réaffirmé la disponibilité de l’Arménie à poursuivre une coopération approfondie avec l’UE dans tous les domaines possibles, prenant compte des engagements de l’Arménie vis-à-vis de l’UEE. Il a annoncé la prochaine visite du Ministre de l’Economie à Bruxelles pour évoquer la coopération commerciale et économique avec les instances européennes./ Hayastani Hanrapetoutioun 

 

IV. France-Arménie

 

1. L’Ambassadeur de France achève sa mission diplomatique en Arménie/ Hayastani Hanrapetoutioun, Joghovourd, Golos Arménii, Novoyé Vrémia, l’ensemble des agences de presse et des chaînes de télévision rendent compte de la conférence de presse de l’Ambassadeur de France, à l’occasion de l’achèvement de sa mission diplomatique en Arménie. L’Ambassadeur a fait le bilan de son mandat de quatre ans en Arménie, se félicitant du renforcement des relations franco-arméniennes dans tous les domaines. Il s’est dit honoré d’avoir pu accueillir les visites d’Etat de deux Présidents de la République française en Arménie, en octobre 2011 et en mai 2014. Sur le plan économique, il a rappelé la création du Club d’affaires franco-arménien, à la veille de la visite du Président de la République en 2011, et le lancement, par l’Ambassade, d’un « bulletin économique à l’attention des décideurs français », la « Lettre d’Arménie », ainsi que la tenue du Forum d’affaires franco-arménien à l’occasion de la visite d’Etat du Président Hollande. L’Ambassadeur a également estimé que la prochaine implantation de Carrefour en Arménie ne manquerait pas d’enrichir les échanges commerciaux entre les deux pays. Il a en outre présenté les acquis dans les domaines éducatif, culturel, francophone et de la coopération décentralisée etc.

            De nombreuses questions lui ont été posées concernant le règlement du conflit du HK, les relations entre l’Arménie et l’UE à la suite de l’adhésion de l’Arménie à l’UEE, le processus de réforme constitutionnelle etc. L’Ambassadeur a indiqué que le prochain sommet des Présidents d’Arménie et d’Azerbaïdjan dans la capitale française à l’invitation du Président Hollande avait pour objectif de donner une impulsion au processus de règlement et de contribuer à l’instauration d’un climat de confiance entre les parties, afin que « cesse véritablement le feu » sur la ligne de contact et sur la frontière arméno-azerbaïdjanaise. S’agissant de l’avenir des relations Arménie-UE à la suite de l’adhésion de ce pays à l’Union économique eurasiatique, l’Ambassadeur de France a estimé que l’Arménie demeurait un partenaire important du Partenariat oriental, celle-ci ayant souligné à de nombreuses reprises sa volonté de poursuivre le dialogue et la coopération avec l’UE dans tous les domaines. L’Ambassadeur a en outre rappelé que, lors de sa visite d’Etat en Arménie, le Président de la République s’était prononcé en faveur d’un accord d’association entre l’UE et l’Arménie, tenant compte des engagements de celle-ci à l’égard de l’UEE. Il a relevé qu’au cours des quatre dernières années, l’Arménie s’était rapprochée de l’Europe, notamment grâce aux réformes mises en place dans le cadre du Partenariat oriental.  

            Par ailleurs, Hayastani Hanrapetoutioun, Haykakan Jamanak, plusieurs agences de presse et chaînes de télévision font état de la rencontre de l’Ambassadeur de France avec le Ministre des AE, Edward Nalbandian qui l’a remercié pour son action. L’Ambassadeur s’est dit fier d’avoir pu apporter sa contribution au renforcement des liens amicaux entre la France et l’Arménie. Edward Nalbandian a remis à l’Ambassadeur de France la médaille du Ministère arménien des Affaires étrangères.  



[Imprimer]   [retour accueil]   [page précédente]

Aucune vidéo