0 Fête de fin d'année de l'Ecole Topalian : commentaire du 01/09/2011 02:53:00

 
 
  100 ans

<< Revenir sur la page
[précédente]   [d'accueil]

 
Fête de fin d'année de l'Ecole Topalian
26-06-2011   
[commentaire précédent]  [commentaire suivant]

Ecole Topalian

 

C’est la fin de l’année scolaire, tous les élèves, les parents, les institutrices sont réunis au Centre. Il fait un temps idéal. La fête peut donc commencer dehors. Les enfants sautent dans un « palais gonflable et futuriste » que Mme Nathalie Weber-Baudourian, maman d’élève, a aimablement fait livrer à l’Ecole. Au nom des enfants, dont la joie n’était pas simulée, nous l’en remercions. Pendant ce temps, l’équipe dévouée de l’Ecole est à l’œuvre et les grillades et plats divers commencent à embaumer l’air. Les parents, ainsi que les bénévoles du Salon du Livre, invités pour la fête, s’installent dans le petit parc si accueillant. C’est le moment de bavarder avec les amis que nous rencontrons trop rarement. Puis nous allons nous servir au comptoir. Le repas sera bien sûr délicieux.

 

A 15 heures, la grande salle est ouverte pour la partie officielle. Les enfants entrent en musique et s’installent devant la scène : ils sont presque une trentaine. La pianiste, Valya Dadoyan, joue le « Mer Hayrenik » : l’assistance se lève et chante en chœur. Des élèves, sous la responsabilité de Christine Sedef et dirigées par Christina Galstian - Agoudjian, lesquels font d’ailleurs partie du groupe de danse Sanahin, dansent avec grâce, une amphore sur l’épaule, exécutant un thème typique et traditionnel.  Poursuivrant leur danse, elles viennent avec une marmite de cuisine ! Trois garçons s’installent pour ce repas improvisé, alors que les « dames » s’agitent autour de ces convives ! Félicitons spécialement ces jeunes enfants qui maîtrisent déjà les pas et observent un bon maintien.

 

M, Edmond Pilossian, Président de la Fondation Topalian, résume la vocation de notre Association, soit : donner une base de la culture arménienne et enseigner la langue, la lecture et l’écriture. Il rappelle que notre Ecole existe depuis dix-sept ans et qu’elle prospère magnifiquement, grâce notamment à nos institutrices Nevrig, Valya, Meda, Loucine et Anna, auxquelles il adresse un grand bravo.

 

Plusieurs élèves sont appelés pour le palmarès 2010-2011 de l’Ecole Topalian. Ont reçu une médaille :

 

-           Classe de Nevrig Azadian                 Fanny Grossen

-           Classe de Valya Dadoyan                 Léo Guy

-           Classe de Meda Khachatourian         Sara Kristensen

-           Classe d’Anna Hovhannissyan          Ils sont tous brillants, mais trop petits pour

                                                                       être évalués !

 

Le cadeau traditionnel, le dictionnaire franco-arménien, a été offert à Mme Tamara Attarian qui a eu l’honneur de le donner à son fils, Arsen Attarian. (Ce dernier est le petit-fils de notre regretté Varoujan  Attarian.)  Mère et fils sont félicités pour leur engagement réciproque dans l’étude de la langue arménienne.

 

 

Le Groupe des Echecs,  dirigé par Raffi Garibian, dépend aussi de la Fondation Topalian. Il a beaucoup de succès. Les échecs développent en effet la réflexion, l’analyse et l’esprit de compétition. Il est d’ailleurs question d’inclure cette discipline dans l’enseignement genevois. Trois groupes d’âges sont respectés : moins de 12 ans, 12-16 ans, plus de 16 ans . Félicitations aux médailliers des compétitions des dernières Joutes Intercommunautaires de l’Union Arménienne de Suisse, Pâques 2011, soit :

 

- moins de 12 ans                               1er  Vahram Topal      

                                                           2e  Arsen Attarian

                                                           3e  Lydie Kassighian

 

- 12 – 16 ans                                       2e  Alik Garibian

                                                           3e  Ardavazd Harutunian

 

- Plus de 16 ans et adultes                 2e Yelegen Garabed

                                                           3e Mikael Kassighian

 

-Trophée Hagop Topalian                  Christophe Kurkdjian

 

 

Après le compte-rendu détaillé exposé ci-après concernant le Salon du Livre, nos jeunes choristes exécutent encore pour notre bonheur quelques chants arméniens. Ils sont adorables, surtout les plus petits, qui connaissent les paroles aussi bien que les grands. Bravo encore à Valya, pianiste et chef de chœur, qui réussit à leur faire mémoriser les mélodies et surtout toutes les paroles. On sait en effet que le chant est le meilleur système pour assimiler le vocabulaire. Les enseignants genevois feraient bien d’y penser plus souvent.

 

Avant la clôture, notre curé propose de terminer en prière et de témoigner en chœur notre reconnaissance en récitant le Notre Père ; en arménien bien sûr !

 

 

 

Salon du Livre

 

Vahé Gabrache, membre du Conseil d’Administration de la Fondation, saisit l’occasion de la Fête annuelle de notre Ecole pour revenir au Grand événement de l’année : le Stand  d’Honneur du Salon du Livre 2011,  dont la Fondation Topalian est l’instigatrice. L’organisation générale n’en a pas été de tout repos, le contact avec l’Arménie était parfois difficile, mais l’intermédiaire de l’Ambassade de Genève, Mme Saténig Abgarian, Représentant permanent adjoint et Ministre plénipotentaire, a permis de faire preuve de compréhension de part et d’autre.

 

 

Puis Vahé Gabrache parle avec humour des plans culinaires, qui n’ont cessé de changer pendant les semaines précédant la manifestation, pour aboutir, enfin, à notre bon système : « fait maison », ceci grâce à nos deux « grands chefs », Madeleine et Varso, qui répondent toujours présentes lors de nos manifestations, mais qui cette fois-ci se sont surpassées pour le

bienfait et le bonheur de nous tous. Avec quelques aides, elles ont pris en main l’organisation culinaire de façon magistrale, prévoyant : des plats du jour, diverses spécialités et des desserts.

 

Quant à Irma Ciliacian Gandolfi et son mari, Mateo, les fameux architectes du Stand, ils méritent les plus grands compliments, car il faut reconnaître que leur réalisation dépassait de loin ce qui a été fait précédemment.

 

Rappelons, pour ceux qui auraient manqué notre célèbre Stand d’Honneur, qu’il comportait plusieurs petits domaines, non seulement celui des livres, de la boutique et de la restauration, mais aussi une exposition d’incunables et de premiers imprimés d’époque, venant de Berlin, Paris, Venise. Des tapis arméniens, mis à disposition par Hagop Avakian,  étaient également présentés avec goût. C’est, il faut le dire, Jean Altounian, membre du Conseil d’Administration de la Fondation Topalian, et son épouse Theresa, qui avaient planifié et assumé l’exposition de tous les trésors, formant des coins de visite silencieux et sacrés. Comment les féliciter ? A ce propos, notre reconnaissance s’adresse au Musée de Penthes qui a mis à disposition des vitrines appropriés, utiles et précieuses.

 

Reste à citer l’Exposition annexe des « Douze Capitales de l’Arménie ». Ce stand, placé près de l’entrée, attirait beaucoup de monde. L’enseigne était bien entendu inspirée du titre de l’œuvre de Claude Mutafian dont le livre a eu un tel succès que le stock à disposition était épuisé bien avant la fin du Salon. C’est un véritable succès. Jean-Pierre Sedef, autre membre du Comité de la Fondation Topalian, était l’organisateur de cette exposition. Il n’a pas craint les problèmes administratifs et pratiques qui dépendaient des diasporas pour l’obtention, l’expédition et le transport spécial du matériel ! Toutes nos félicitations à Jean-Pierre Sedef. Nevrig Azadian qui exposait en outre les mannequins en costumes arméniens, peut être fière de l’énorme intérêt qu’a suscité cette présentation.

 

 

Il y a lieu de mentionner les noms des personnes que Vahé Gabrache a particulièrement  félicitées et récompensées :

 

-                     Saténig Abgarian, Ministre plénipotentiaire, pour son assistance indispensable ;

-                     Irma Gilacian Gandolfi et Mateo, les architectes déjà cités;

-                     Meda Khachatourian, Secrétaire générale, qui a supporté stoïquement les ordres et contrordres de la préparation du Salon ;

-                     Névrig Azadian, pour son activité débordante et pour son prodigieux travail de bibliothécaire/libraire, y compris l’énorme préparation pour le Stand d’Honneur ; elle a formé une équipe d’aides efficaces qu’il est juste de remercier aussi ;

-                     Anna Vanlyan qui a pris en main la « Boutique » avec son équipe ;

-                     Christine Sedef et son équipe pour leur efficacité magistrale à la Réception du Stand ;

-                     Varso Afarian et Madeleine Karaagpoian, les fidèles « marmitons », dont la tâche était énorme, mais qui ont agi en vrais chefs avec leur équipe : Rita, Arthur, Sévan, Jean-Jacques, Yves,  Christophe,  Annie, Huguette, Thérésa, Wilma,  Shoghik;

-                     Eliane Baghdassarian, qui a réalisé le compte-rendu des cinq jours de Salon ;

-                     et surtout l’ « Equipe scienifique » : Claude Mutafian, Raymond Kevorkian, Valentina Calzolari  Bouvier, Alain Navara, grâce auxquels l’éveil à la culture arménienne dans tous les domaines a pu s’ouvrir à tous, particulièrement aux visiteurs profanes,  si nombreux, attirés par une présentation alléchante et vraiment exceptionnelle ;a

-                     Alain Wurry et Kariné Azadian, responsables de la Caisse des livres et Khatchig Karaagpoian , pour la Caisse de la restauration ;

-                     Annie Mesrobian, « responsable d’un peu de tout » si l’on peut dire, mérite un bravo tout spécial.

 

 

Pendant les cinq  journées du Salon du Livre, il faut relever quelques événements artistiques et culturels.

 

Tout d’abord,  un livre « Arménie-Hayastan » a été édité «à  l’occasion du 500e anniversaire de l’imprimerie arménienne». Ce volume, sous la direction de Raymond H. Kévorkian et Valentina Calzolari Bouvier, est un vrai chef-d’œuvre qui contient de nombreux graphiques explicatifs, de nombreuses photographies et des textes bien condensés. Quelques livres sont encore en vente au Kiosque de notre Centre arménien.  N’hésitez  pas.

 

Le premier jour du Salon, soit le 29 avril, nous avons eu l’honneur d’entendre une dernière fois  en Suisse le Chœur de Notre Dame d’Arménie de Gumri. Ces jeunes filles,  aux voix  sublimes, angéliques et justes, sont dirigées par le Maestro Robert Mlkeyan et représentées par la touchante et talentueuse Sœur Aroussiag. Ils ont fait  l’admiration de tous, sans oublier une dame d’Arabie Saoudite, Mme Shekha Haïfa El Quatani, qui leur a fait un don de 5000 dollars. En leur nom et au nom de notre Fondation, nous lui disons merci !

 

La Troupe de Danse Sanahin, dirigée par Christina Galstian-Agoudjian, mérite aussi un bravo spécial. Elle s’est produite trois fois et a pratiquement mis en feu  la foule du Salon. Le pavillon de 600 m2 était trop petit !  Il est vrai que le spectacle en valait la peine…

 

Rappelons aussi que le lundi 2 mai, à l’occasion de la visite du Président de l’Arménie, SERGE SARGSYAN,  notre cher Luc Baghdassarian, au piano, et son excellente  compagne  Florence von Burg, violoniste, ont non seulement interprété l’hymne national arménien, mais encore quelques œuvres bouleversantes,  de toute beauté,  pour la grande joie du public reconnaissant.

 

 

Après l’Art, faut-il encore parler Argent ? Nos trésoriers ont en effet travaillé sans relâche. Les ventes étaient exceptionnelles, que ce soit pour les livres, la boutique et la restauration. Bien entendu, nous craignions que les dépenses ne doublent ou ne triplent cette somme,  mais il s’agissait d’un événement si exceptionnel que personne ne pourrait oublier .Ces cinq jours sont  plus qu’une révélation de nos aptitudes, ce sont une publicité magistrale par rapport au public et presque un « nirvana » pour nous tous…

 

Cette grande fête de la culture nous a d’ailleurs fascinés à tel point que,  malgré les occupations accaparantes, nous ne savions plus si nous étions sur terre ou dans les nuages. Ce n’était pourtant pas un rêve, car nous nous sentions  très forts d’avoir accompli pour la

première fois une telle aventure, ceci même si nous étions au bout de nos forces ! Et si nous n’osions  penser à notre tâche finale : le déménagement du retour !!!

                                                               

Il faut maintenant remercier la Fondation Topalian, ainsi que tous nos bienfaiteurs, dont les principaux partenaires sont : l’Union Générale Arménienne de Bienfaisance New York,  la Fondation Calouste Gulbenkian Lisbonne, la Fondation Diran et Charles Philippossian Genève,  la Fondation  Robert Boghossian et fils Genèveet la Fondation « Pour  l’Ecrit » Genève. De même, si nous étions une cinquantaine d’actifs et que nous en avons mentionné ici quelques-uns seulement,  nous voudrions exprimer notre sincère  reconnaissance à  toutes les personnes qui n’ont pas été nommées mais  qui ont collaboré à cette manifestation. Il y a toutefois un ami que nous n’oublions pas,  que nous n’avons guère nommé ici, qui est pourtant le membre clé de notre succès, celui qui nous représente et nous dépanne toujours si gentiment,  qui nous apporte régulièrement son expérience, sa bonne humeur, son entrain et son aide. Vous le connaissez, bien sûr, c’est notre cher Vahé Gabrache. – Oui, BRAVO ET MERCI à toi, Vahé.

 

Le mot de la Fin revient à l’un de nos visiteurs : De tout le Salon du Livre, il n’a vu que notre stand ; il y était si bien qu’il n’a eu aucune envie d’aller voir ailleurs !

 

E.Baghdassarian  

 

 

 

La Fondation Topalian  remercie également toutes les personnes qui ont exprimé leur intérêt  au Grand Salon d’Honneur 2011 par leur générosité :

 

Mouradian  A., Genève - Montblanc, Hambourg - La Gaieté Intercom SA, Genève - Fondation Sona et Ara Arser, Morges - Kalaidjian B., Monaco - Chakardjian, H., Genève -Gabrache, J., Genève - Chabanian, F., Genève - Union Arménienne de Suisse, Genève – Pambakdjian M. et Mme, Lyon - Helvetia Assurances, Genève – Selian A., Genève - Conseil de l’Eglise Apostolique Arménienne de Suisse, Genève - Association des Dames Arméniennes, Genève - Yeromian M., Biel - Boyadjian R.,Zurich -  Attarian T.,Genève -  Bali J., Genève - Dedeyan S., Neuchâtel - Karnusian E., Moosseedorf - Khavessian R., Genève - Tchéraz F., Genève - Zakarian R., France - Hagopian A., Genève - Kalaidjian, Genève - Khatchadourian S., Genève - Magdassian G., Caslano - Papazian S., Gland - Breguet J., Genève - Dedeyan A.,Genève -  Filor G., Oftringen - Guerdan V.,Genève -  Minassian H., Genève - Vincent M., Arzier.

 

Fête de l'Ecole et Fondation Topalian,Genève – Dimanche 26 juin 2011






Photo(s) :

















[commentaire précédent]  [commentaire suivant]

Imprimer  Fermer
Copyright (C) 2007 centre-arménien-geneve.ch